Se laver les mains à l'eau tiède

J'ai ouvert le robinet d'eau chaude dans l'intention de me laver les mains. L'eau a mis un certain temps avant de commencer à être chaude. Quand j'ai commencé à frotter les mains, elle est devenue brûlante. J'ai alors ouvert le côté froid afin de modérer la température, ce qui a eu pour effet de la rendre tiède.

Ouvrir les volets en dépit du mauvais temps

En me réveillant, je ne pouvais pas voir quel temps il faisait à l'extérieur. Je me suis levé de mon lit et j'ai marché jusqu'à ma fenêtre. J'ai entrouvert les volets pour m'instruire sur la météo. C'était un temps à garder ses volets fermés. Je les ai ouverts, néanmoins.

Reboutonner sa chemise

J'étais assis avec des personnes que je connaissais et des personnes que je ne connaissais pas. Je me suis rendu compte qu'un bouton de ma chemise n'était pas fermé. Avec mes deux mains et de la discrétion, j'ai reboutonné mon vêtement et j'ai continué de rester assis avec les mêmes personnes.

Se préparer à faire la liste de ses courses

J'ai ressenti la nécessité d'établir une liste de mes achats prochains. Après avoir choisi un stylographe (de couleur bleue) sur mon bureau et isolé un bout de papier, j'étais en mesure de faire ma liste.

Envisager de commettre un acte civique

En réfléchissant un peu, je suis parvenu à cette décision : S'il ne fait pas beau ce dimanche, j'irai assurément au bureau de vote qui est proche de chez moi. En revanche, s'il fait aussi beau qu'aujourd'hui, c'est indubitablement que j'irai me promener dans un parc voisin... mais après être passé par le bureau de vote.

Songer à déclarer ses revenus

J'ai reçu par la poste, un courrier du Ministère des Finances. Je crois que c'est l'avis de déclaration des revenus, il se trouve dans une enveloppe de cellophane bleue. Pour pouvoir remplir ladite déclaration, je devrai déchirer le plastique, mais je ne l'ai pas fait, pour l'instant...

S'enquérir de l'heure

A un moment de la journée, j'ai voulu prendre connaissance de l'heure. J'ai regardé à ma montre, et puis j'ai continué ce que j'étais en train de faire. Un peu plus tard - mais pas vraiment longtemps après, j'ai regardé à nouveau à ma montre, il s'était écoulé quelques minutes, la grande aiguille avait bougé.

Je suis conscient que si je consulte l'heure à un autre moment, l'aiguille aura de nouveau changé de position.

Enfiler un pull

Je suis parvenu à la sensation qu'il faisait froid dans la pièce où je me trouvais. Ayant eté chercher mon pull gris à col roulé, je l'ai enfilé au-dessus de mon T-shirt. Après cela, je n'avais plus froid. J'ai trouvé satisfaisante ma nouvelle sensation.

Observer le redoux

Je me promenais dehors et j'ai observé que certains arbustes commençaient de bourgeonner. Je me suis dit que cela devait être dû à l'adoucissement de la température. Après m'être fait cette réflexion, j'ai continué ma promenade.

S'asseoir dans un fauteuil

Je me suis installé dans un fauteuil pour me reposer un peu. Il était confortable, j'ai décidé d'y rester encore un moment.

Prendre l'escalier

L'ascenseur de ma résidence étant en panne, je me rangeai à l'idée d'emprunter l'escalier. L'exercice était, somme toute, simple. Alternativement, le pied gauche, puis le pied droit, se posait sur une marche, à chaque fois, au-dessus de la précédente.

Quand il n'y eut plus de marches à gravir, je constatai que j'étais arrivé devant ma porte. Je l'ouvris et entrai chez moi.

Démarrer son véhicule automobile

Je me suis installé au volant de ma voiture et j'ai estimé que j'avais besoin de la démarrer pour pouvoir me déplacer. J'ai introduit une main dans la poche gauche de mon blouson pour y prendre la clef de contact, mais elle ne s'y trouvait pas. J'ai introduit l'autre main dans la poche de droite. La clef y était. J'ai alors pu allumer le moteur.